+ Tout est chaos +

26 août 2009

L'âme au coeur.

   Je dépose ici tout mes paragraphes du soir, ceux qui décrivent ce que j'pense sur l'instant présent. Ce n'est pas ma tête qui parle, mais mon coeur. Celui qui saigne, celui qui porte mon âme.




"Laisser une personne entrer dans votre coeur arrive souvent, alors vous souhaitez qu'elle reste à jamais. Vous avez découvert qu'elle était le fruit d'une Amitié profonde.. Vous pensiez avoir trouver celui qui vous séduirez par t...ous les moyens.. L'impossibilité à aller où bon vous semble et rejoindre celui que vous aimez. Se retrouver devant des choix quasi-impossible. Sur ce, vous êtes bien content d'avoir un ami qui est là pour vous."


 "La mort, la déception, la trahison peuvent séparer deux êtres qui s'aiment. Une fois perdu, ces sensations disparaissent et laisse place à un vide de culpabilité et de mélancolie. Oubliez moi, si vous m'aimez oubliez moi.." Dit il face au reflet du miroir.



Après tout, ce n'est qu'un rêve. On ne voit la réalisation des rêves que dans les films, les séries pour ados en déséquilibre sur eux même. Comment peut on être aussi stupide ? A croire que la vie est faite de valeurs réalisable par une volonté que l'on croit certaine. On se dit capable de tout, le monde est à nos pieds, ce ne sont que des paroles infantiles. Il faut croire que l'on doit tous grandir un jour...


A croire que la mélancolie est un océan d'étoile qui ne s'éteins jamais. Je navigue tel un bateau échoué et en ruine, qui ne cesse de trouver son chemin sur son astre inconnu. Il est de rumeurs que cet astre porte un nom, Amour.


 Il y a comme un silence, un silence qu'on ne remarque qu'à sa lourdeur. Il n'y a aucun bruit, ou qu'un faible son lointain. Une sorte de notes s'enchainant à la suite des autres, un bruit imperceptible. Ce n'est qu'après le calme qu'une sauvage rage se montre.


Je vais aimer comme j'ai jamais aimer.
Je vais souffrir comme j'ai jamais souffert.
Je vais être ce que je n'ai jamais été.
Je vais pleurer comme j'ai jamais pleurer.


Posté par ToutEstChaos à 22:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


18 août 2009

Quel émoi devant ce moi..

DSC03037__retouch__      Je me lève tous les matins à cinq heures. Autant dire qu'au bout de deux semaines, j'ai enfin pris le rythme, sans oublier la sieste de l'après midi. Cela fait deux semaines que j'ai commencé, et à vrai dire le métier d'agent d'entretien est vraiment inintéressant. On devient aigri, seul, une incapacité à prendre des initiatives, oui, je vois ça tous les matins avec d'autres personnes. Je suis content d'être avec une amie tout de même, au moins je fuis ce quotidien. C'est mon tout premier travail d'été, et donc ma première paie. Autant vous dire qu'elle partira vite, je pense... Une place pour le 12 septembre, un nouveau téléphone portable, des vêtements et chaussures pour la Danse. Uniquement cela, mais qui ne sont pas dans les meilleurs prix qui soient ! D'ailleurs, je vends ma place pour le 11 septembre en pelouse, si un inconnu fan de Mylène passe par hasard par ici, contacte moi.
      Le concert de Mylène arrive à grand pas, dire que les places sont en ventes depuis plus d'un an, et que nous sommes qu'à 24 jours du concert au stade. 24 jours, et j'angoisse déjà, rien que d'y penser, l'angoisse de l'attente. Une peur incertaine et une envie de la voir, de l'entendre certaine!
      "Tous les points de suture du monde ne pourront me recoudre. - Oscar Wilde" Une citation que j'ai connu tout bonnement, grâce à Mylène, je la trouve très bien appropriée. Ces deux derniers jours, j'ai revu des photos. Des photos datant d'il y a trois ans exactement à quelques jours prêt. Disons que revoir ce genre de photos fait mal. Bref, je passerai ces détails. Juste envie de dire que les points de suture ne se referment jamais ! Et qu'on est sans cesse mélancolique lorsque ces plaies saignent.

Posté par ToutEstChaos à 20:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]